accueil > Les conseils du coach > Comment réduire son taux d'intérêt revolving ?

Comment réduire son taux d'intérêt revolving ?

Comment réduire son taux d'intérêt revolving ?

Vous avez peut-être souscrit à un credit revolving (credit renouvelable) pour vous permettre de combler un gros découvert, pour faire des achats coup de cœur, ou parfois même simplement après avoir été incité par une publicité alléchante. Nous avons trouvé le moyen de baisser le taux de votre encours

Vous pensiez certainement que ce crédit allait être très vite remboursé et que vous pourriez le clôturer facilement, mais c'est rarement le cas. Un an après, deux ans après, trois ans après, … ce crédit est toujours là et vous avez beau le rembourser régulièrement, il est toujours là et son encours augmente peut-être.

Mais pourquoi ?

Tout d’abord parce que vous avez fait de ce crédit revolving un confort au quotidien. Vous remboursez et vous utilisez, vous remboursez et vous utilisez, …

Ensuite, parce que les frais de ce crédit sont très élevés.

Comment en finir et pour moins cher ?

La solution est très simple et nous l’avons testée.

Il vous suffit simplement de prendre rendez-vous avec votre agence bancaire et de demander à transformer votre crédit revolving en crédit à la consommation non affecté.

A priori, vous n’aurez pas de frais à payer.

Pour ce faire, vous devrez simplement transmettre les documents nécessaires à l’ouverture d’un crédit à la consommation (feuilles de paie et avis d’impôt généralement).

Vous souscrirez alors à un crédit à la consommation dont le montant sera égal à votre encours de crédit revolving. Le montant des amortissements sera connu à l’avance.

Vous aurez en principe l’occasion de constater que le taux de votre nouveau crédit à la consommation est bien inférieur à celui du crédit revolving, et que les mensualités sont plus faibles pour une durée de remboursement équivalente.

Arrangez-vous pour que la durée de remboursement ne soit pas trop longue, sans pour autant avoir des mensualités trop élevées. Le mieux est parfois de conserver les mensualités que vous aviez avec le crédit revolving, car ce sont des mensualités que vous avez l’habitude de rembourser et qui font partie intégrante de votre budget.

Il reste néanmoins un grand point de vigilance !

Pensez à fermer votre crédit revolving actuel.

Il y a fort à parier que votre banquier ne vous propose pas de le clôturer (on pense généralement plus à ouvrir un compte qu’à le clôturer).

Dans la mesure du possible, faites les démarches le même jour, vous n’aurez plus à y penser.

Si vous oubliez de le faire, vous aurez alors non seulement un crédit à la consommation à rembourser, mais vous allez garder vos anciens reflexes et continuer à utiliser votre crédit revolving.

Nous ne voudrions pas que cet article, qui se veut un conseil pour baisser votre taux de remboursement d’un crédit en cours, devienne un article qui vous incite à vous endetter encore plus.

Un dernier conseil

Avant de transformer votre crédit révolving en crédit à la consommation, faites le point sur toutes les futures échéances de paiement que vous allez devoir rembourser à court terme. Et incluez-les dans votre demande de crédit à la consommation.

Ainsi vous bénéficierez d’une gestion saine et de sérénité dès le premier mois.

Par exemple, si vous avez 5000€ d’encours de crédit revolving et que vous estimez que vous allez recevoir dans les 30 jours environ 500€ de factures (téléphone, internet, électricité, …), demandez alors un crédit à la consommation non affecté de 5500€.

Assurez-vous également auprès de votre banquier qu'il ne prend pas de frais ou que ces frais sont inclus dans le taux.

Enfin, comme nous vous le recommandons régulièrement, n'hésitez pas à comparer les offres de crédit à la consommation sur notre comparateur mieuxfinancer.com pour être certain que vous ayez la meilleure proposition entre les mains avant de signer.

Dans tous les cas, vous pouvez nous faire part de vos réactions sur notre page Facebook ou sur Twitter, ou tout simplement en utilisant notre formulaire de contact.

Auteur : Edouard Baroin

Prenez le contrôle de votre crédit !